•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sœur Angèle se souvient de sa mère avec émotion

On n'est pas sorti de l'auberge

Sœur Angèle se souvient de sa mère avec émotion

Audio fil du 27 mai 2017
Soeur Angèle parle de l'héritage culinaire de sa mère à la radio

Soeur Angèle parle de l'héritage culinaire de sa mère

Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

« Pétrir le pain, disait ma mère, c'est la chose la plus consacrée, la plus vivante. Avec l'eau et le pain, on peut vivre même à travers une guerre », dit sœur Angèle qui vient de publier son plus récent livre Merci Mamma! – Recettes, anecdotes et attraits touristiques de la Vénétie (Nouvelle fenêtre). Elle y raconte les souvenirs tristes et drôles qu'elle a de sa mère et y transcrit des recettes que cette dernière lui avait transmises et qui constituent son héritage culinaire.

« À l’âge que j’ai, on comprend les valeurs et tous les sacrifices qu’une maman fait pour la vie. [Ma mère] m’a donné le sens de l’amour, de la créativité, de la recherche », dit sœur Angèle. Le livre relate des souvenirs oubliés qui lui sont revenus en replongeant dans sa vie en Italie. « Plus on vieillit, plus on revit notre enfance. [...] C’est là que j’ai vu où j’ai été construite. »

Un moment émouvant
Francis Reddy parle à sœur Angèle avec grande émotion de la fois où il l'a vue dans une école à Longueuil et décrit le lien fort qu’elle entretient avec les jeunes : « Votre capacité de les mettre en valeur, c’est touchant de voir à quel point vous savez donner confiance à ces jeunes. »

Sœur Angèle avoue humblement que sa générosité lui vient de sa mère. « Pendant la guerre [la Seconde Guerre mondiale en Italie], on était déjà 8 ou 9 enfants et elle a trouvé un enfant naissant dans la rue. Ma mère, qui allaitait déjà mon frère, a pris le bébé et a dit que l’on pouvait partager le lait en deux. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi