•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On n'est pas sorti de l'auberge

Prévenir l'alzheimer par l'alimentation

Audio fil du 4 février 2017
Une femme aux cheveux blancs se prend la tête dans ses mains.

Les femmes vivent plus longtemps et sont plus susceptibles d'être atteintes d'Alzheimer.

Photo : iStock

« On a adapté le régime méditerranéen. Il faut ajouter des légumes verts, des petits fruits et des oméga 3, les bons gras. C'est très important, le cerveau a besoin de gras », explique en entrevue Cinzia Cuneo, l'auteure de l'ouvrage Mieux manger pour prévenir l'alzheimer et d'autres maladies dégénératives (Nouvelle fenêtre).

Dans ce livre, elle explique qu’il ne faut pas fonctionner en silo et que l’alimentation peut améliorer la santé globale, et pas seulement dans la prévention d’une seule maladie. « La bonne nouvelle est qu’on peut agir sur l’alzheimer, mais ça va aider aussi la prévention des maladies cardio-vasculaires. » Évidemment, l’alimentation ne peut pas soigner l’alzheimer, mais peut freiner le développement de la maladie.

Cinzia Cuneo est aussi la cofondatrice et présidente de Sukha Technologies inc., l’entreprise qui a développé SOSCuisine.com. Dans son livre, les 40 premières pages sont consacrées à des explications théoriques sur la maladie d’Alzheimer et les facteurs de risque, de même que sur les régimes pour prévenir le déclin cognitif. Ensuite, on trouve des recettes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi