Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du lundi 9 avril 2018

Olivia Palacci, une comédienne authentique qui cherche le plaisir en toute chose

Publié le

Une femme assise en robe bleu ouvre les bras. À ses côtés, deux hommes assis également la regardent en souriant. Derrière elle, une autre femme souffle des bulles de savon.
L'actrice Olivia Palacci (debout) dans Songe d'une nuit d'été présentée au Théâtre Denise-Pelletier   Photo : Gunther Gamper

« Je rêve du moment où ça va être la performance qui va primer sur le physique », avance la comédienne et metteuse en scène Olivia Palacci. Celle qu'on peut voir présentement dans Songe d'une nuit d'été, au Théâtre Denise-Pelletier, a parfois l'impression d'être cantonnée dans un certain type de rôles, mais croit que le public est prêt à sortir des terrains battus.

« On est dans un monde où la beauté esthétique prime, et je suis la première à adorer le beau, mais j’aime encore plus le beau quand on voit une cicatrice », affirme la comédienne, qui chérit les imperfections. Elle applaudit tout de même la volonté de plus en plus présente dans la culture de faire place à la diversité corporelle et culturelle. « J’ai l’impression que le public est prêt à [prendre] tout ce qu’on [lui] donne », dit-elle. Même si elle constate que la distribution des rôles se fait parfois en fonction de son physique, elle croit qu’elle peut en tirer avantage. « En même temps, j’ai de la chance, parce que ça me fait travailler aussi », observe-t-elle.

Le plaisir avant tout
Quand on lui parle de ses méthodes de travail, Olivia Palacci avoue être exigeante, mais aborde ses rôles et ses mises en scène avec beaucoup de plaisir. « Je suis très minutieuse, j’ai besoin de délimiter un carré de sable pour qu’après mes acteurs s’amusent dedans », raconte la comédienne polyvalente.

Chargement en cours