•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Du lundi au jeudi de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi du vendredi à 00 h 30)

La queer pop assumée d'Antony Carle

Audio fil du mardi 14 mai 2019
Portrait d'Antony Carle devant une colonne de béton. Il porte une veste de fourrure, de longues boucles d'oreilles dorées, la tête rasée et du fard à paupières bleu-vert.

Antony Carle

Photo : Jean-François Sauvé

Il a fait ses débuts comme chanteur classique dans les églises de Trois-Rivières. Il n'y a rien de trop catholique pourtant dans l'electropop queer teinté de R'n'B d'Antony Carle. Son nouveau microalbum, The Moment, suinte la sensualité et célèbre la fierté et l'audace. Rencontre avec un jeune artiste qui incarne celles-ci sous un angle queer.

Des fois, ça peut m’agacer un peu de toujours parler d'identité queer, mais si on parle encore de discrimination 50 ans après la décriminalisation de l'homosexualité, c’est que c’est encore d’actualité.

Antony Carle

Antony Carle sortira son microalbum The Moment le 17 mai et le lancement aura lieu le 23 mai au Diving Bell (Nouvelle fenêtre). L'opus contient « 7 morceaux inspirés des night-clubs, d’amours passées et d’injustices sociales actuelles, ainsi d’expériences personnelles et universelles ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi