Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du lundi 25 mars 2019

Digue dentaire, demisexuel et danse sandwich : un dico pour s'éduquer à la sexualité

Publié le

Illustration d'un personnage à la peau orange regarde dans ses culottes avec un sourire enthousiaste.
L'illustration de couverture du Dictionnaire bienveillant de la sexualité de Myriam Daguzan Bernier.   Photo : Illustration : Cécile Gariépy / Éditions Cardinal

Entre la pornographie irréaliste et les cours légèrement épeurants sur les infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS), il n'existe pas beaucoup de moyens à la fois instructifs, décomplexés et amusants d'apprendre des choses sur la sexualité. C'est ce manque que vient pallier l'autrice et étudiante en sexologie Myriam Daguzan Bernier avec Tout nu : le dictionnaire bienveillant de la sexualité. Une lecture recommandée, pour les adolescents comme pour les adultes.

Le dictionnaire offre des définitions, des faits et des explications sur des termes très variés entourant la sexualité. On y parle autant d'anatomie (glaire cervicale, hymen) que de pratiques sexuelles (analingus, sextage), d'orientations (asexualité grise, demisexualité), d'identités de genre (trans, intersexe), de phénomènes sociaux entourant la sexualité (chirurgie esthétique, Instagram), de discrimination (grossophobie, mégenrer) et alouette. Bref, c'est un tour d'horizon assez complet et ancré dans les réalités contemporaines.

C’est quelque chose qui s’apprivoise constamment, la sexualité, c’est une première fois avec chaque nouvelle personne.

Myriam Daguzan Bernier

L'approche est indéniablement ouverte et informative, sans tomber dans le jugement ou la crainte. Si le Dr Réjean Thomas, qui signe la préface, évoque une recrudescence inquiétante des ITSS chez les jeunes, il reste primordial, selon Myriam Daguzan Bernier, d'être capable de parler de sexualité avec sérieux, mais aussi de manière amusante. « J’aurais aimé avoir ça à l’adolescence, explique-t-elle, juste pour pouvoir me décomplexer. »

Le dico en trois mots

Bienveillant : « La maison d'édition me l’a proposé, et je trouvais que ça sonnait cul-cul. J'y ai repensé, et je me suis dit qu’on avait vraiment beaucoup besoin de bienveillance ces temps-ci, et surtout quand il est question de sexualité. »

Illustrations : Les jolies illustrations colorées qui accompagnent les définitions sont signées par Cécile Gariépy. « Son style est parfait! Pas de corps normés, pas de couleur de peau en particulier. Si on regarde juste l’illustration de la couverture, on ne sait pas si c’est un gars ou une fille, le personnage a une couleur de peau qui n’existe pas et a juste l’air joyeux de regarder dans ces culottes. »

Éducation sexuelle : « Ça ne fait pas la job à la place des parents et de l’école, mais ça peut être un bon outil. »

Page couverture du livre. Illustration d'un personnage à la peau orange qui regarde dans ses culottes avec un grand sourire.
Tout nu : le dictionnaire bienveillant de la sexualité, en librairie à partir du 8 avril   Photo : Éditions Cardinal

Quelques mots tirés de Tout nu : le dictionnaire bienveillant de la sexualité

Alexithymie : L’alexithymie est un trouble qui se manifeste par la difficulté à trouver les mots pour exprimer ses émotions. Tout est refoulé et gardé en dedans. La personne s’isole, évite de faire face à ses émotions, ne parvient pas à expliquer ce qui se passe à l'intérieur d'elle.

Danse sandwich : Sur une piste de danse, deux personnes en entourent une troisième en se plaçant de part et d’autre de cette dernière. Le but : explorer le corps de la personne prise « en sandwich » entre les deux autres. Cette danse fait partie de ce qu’on appelle les « activités sociales sexualisées ».

Demisexualité : Être demisexuel.le ne veut pas dire qu’on fait l’amour à moitié ou qu’on a à moitié envie de le faire... La demisexualité qualifie l’état d’une personne qui ne peut pas ressentir d’attirance sexuelle sans lien affectif ou émotionnel avec l’objet de ce désir.

Digue dentaire : On en entend peu parler, mais la digue dentaire est parfois utilisée pour pratiquer le sexe oral, comme la fellation, le cunnilingus et l’anulingus (qui entre aussi dans la pratique du sexe anal). D’abord utilisée par les dentistes pour couvrir la bouche et éviter les infections, cette petite membrane de latex a été détournée de sa fonction première et a été ajoutée à la (courte) liste des protections contre les ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang). Pour l’utiliser, c’est très simple : on applique la petite membrane carrée qui ressemble à une mince feuille de papier sur la vulve ou l’anus, et on caresse ces parties du corps à travers la membrane.

Chargement en cours