•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appel aux membres de l'ADISQ pour la création d'un prix <strong>La Bolduc</strong> pour les femmes en musique

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Le samedi de 20 h à 21 h
(en rediffusion le dimanche à 2 h)

Appel aux membres de l'ADISQ pour la création d'un prix La Bolduc pour les femmes en musique

Audio fil du jeudi 28 février 2019
L'illustration de ce que pourrait être le trophée La Bolduc : Une statuette de la déesse Athéna, tenant un micro.

Et si on créait un trophée La Bolduc?

Photo : Radio-Canada / Émilie Robert

En avril dernier, Rebecca Makonnen et Olivier Robillard Laveaux ont lancé à l'ADISQ l'idée de créer un prix La Bolduc pour l'avancement des femmes en musique. La proposition, qui était jusqu'ici restée lettre morte, vient de trouver un nouvel allié inattendu au sein de Patrimoine Gaspésie, qui lance une demande complémentaire. Son président, Jean-Marie Fallu, lance un appel aux membres de l'ADISQ pour la création d'un prix en hommage à Mme Bolduc.

Aujourd’hui, je fais appel aux membres de l’ADISQ. Ça leur appartient, leur organisation. Le conseil d’administration et la direction, je comprends qu’ils n’ont pas le pouvoir [de renommer un trophée], ils doivent appliquer la réglementation actuelle. Mais s’il y a un mouvement du côté des membres pour qu’il y ait un nouveau trophée, ça ouvrirait la discussion. Après, on pourra discuter d’à qui il serait remis et des critères [pour le remporter].

Jean-Marie Fallu, président de Patrimoine Gaspésie

La proposition de Patrimoine Gaspésie vise à honorer une promesse faite à Fernande Bolduc, la fille de Mary Travers dite La Bolduc, d'honorer la mémoire et l'œuvre de sa mère. Jean-Marie Fallu estime qu'il est indispensable d'instaurer une forme d'hommage qui perdure. « Ce qu’on veut dire à l’ADISQ, c’est : “ Vous êtes une association industrielle, vous faires la promotion non seulement de la chanson, mais de ceux qui ont mis en place [l’industrie], explique-t-il. La Bolduc, c’est la première qui a vraiment poussé l’industrie du disque. En un peu plus de 10 ans, elle a fait 43 disques en pleine crise économique. Elle est une pionnière de la tournée aussi. »

Une réponse peu concluante de l'ADISQ
Une demande formelle a été transmise par Patrimoine Gaspésie à l'ADISQ à cet effet. Solange Drouin, vice-présidente aux affaires publiques et directrice générale de l'ADISQ, a réagi en entrevue à l'émission Bon pied, bonne heure : « La demande de M. Fallu, avec tout le respect que j'ai pour Mme Bolduc, même dans les appuis que j'ai reçus au soutien de sa demande, ce n'est pas tout le monde qui est du même avis. Il y en a qui trouvent que de renommer un Félix – Félix Leclerc étant un grand – ce n'est pas quelque chose qui va de soi. Il faut bien analyser tous les tenants et aboutissants. »

Le conseil d'administration, composé de 13 hommes et 2 femmes, en a discuté lors de sa rencontre du 27 février. Jean-Marie Fallu estime que la clé se trouve du côté des membres de l'ADISQ, qui pourraient porter cette idée de créer un nouveau prix rendant hommage à Mme Bolduc, tout en soulignant l'avancement des femmes en musique.

On tient à ce qu’il y ait une [marque de] reconnaissance récurrente de la mémoire de Mme Bolduc. Que ce soit un prix ou autre chose, ils peuvent innover. Sûrement qu’il va y avoir quelque chose pour souligner les 90 ans de La cuisinière, on s’en réjouit, mais on aimerait avoir quelque chose qui est à la hauteur de son œuvre et de son importance dans la chanson québécoise.

Jean-Marie Fallu, président de Patrimoine Gaspésie

Une convergence inattendue
Cette demande de Patrimoine Gaspésie résonne étonnement bien avec celle formulée par Rebecca Makonnen et Olivier Robillard Laveaux en avril dernier, au micro d'On dira ce qu'on voudra. L'idée lancée était de créer un prix La Bolduc qui serait remis à une femme, un homme ou un organisme qui, par un projet ou une action, a favorisé l’avancement de la place des femmes dans le milieu musical au Canada. La proposition, qui était jusqu'ici restée lettre morte, pourrait donc prendre un nouveau souffle. À suivre.

Micro ouvert : à quand un prix La Bolduc? | On dira ce qu'on voudra

Après le prix Félix, pourquoi pas un La Bolduc? Après tout, La Bolduc a su devenir un des grands noms de la chanson française québécoise, à une époque où le milieu était dominé par des hommes, et ce, bien avant que Félix Leclerc fasse sa marque.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi