•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Humour local à Québec : une scène timide fait sa place

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

En semaine de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 00 h 30)

Humour local à Québec : une scène timide fait sa place

Audio fil du mardi 15 mai 2018
Une salle de quelques personnes est dans l'attente qu'un humoriste monte sur scène pour un micro ouvert.

Une salle de quelques personnes est dans l'attente qu'un humoriste monte sur scène pour un micro ouvert.

Photo : AFP / iStock

« L'humour à Québec est dans le sous-sol de l'underground », dit à la blague la journaliste culturelle du Voir à Québec Catherine Genest. Cette dernière a exploré la scène peu connue de la capitale provinciale, qu'elle a tout d'abord dû trouver.

La journaliste explique que beaucoup d’humoristes viennent se produire sur scène à Québec, mais que peu d’entre eux y résident. Elle a toutefois pu rencontrer des humoristes locaux, qui sont surtout connus (dans un cercle restreint) pour leur humour cru et champ gauche, ainsi que pour leur approche artisanale. « La différence entre eux et les radios poubelles, c’est qu’ils ne vont pas frapper sur les communautés marginalisées », conclut-elle, mi-figue mi-raisin.

Pour découvrir la scène d’humour de Québec, Catherine Genest conseille de suivre les pages Facebook Rire à Québec (Nouvelle fenêtre), Humour Fest (Nouvelle fenêtre) et ComediHa (Nouvelle fenêtre) (qui y tient un festival d’humour au mois d’août). Elle propose aussi de visiter quelques bars, qui présentent des soirées d’humour : Le Bateau de nuit (Nouvelle fenêtre), le Ninkasi (Nouvelle fenêtre), le Rideau rouge (Nouvelle fenêtre), la Taverne Grande-Allée (Nouvelle fenêtre) et la salle de La scène Lebourgneuf (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi