•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Du lundi au jeudi de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi du vendredi à 00 h 30)

En français SVP : remplacer « trigger warning » par « mise en garde » ou « traumavertissement »

Audio fil du mercredi 31 janvier 2018
Une alarme de feu sur un mur de béton gris.

Certains contenus peuvent comprendre des éléments qui peuvent déclencher un traumatisme psychologique chez certaines personnes.

Photo : iStock

L'expression anglophone « trigger warning » désigne l'avertissement qu'un contenu (article, vidéo, film, livre, chanson) comprend des éléments qui peuvent déclencher un traumatisme psychologique chez certaines personnes. La traductrice Audrey PM considère que cette notice, nécessaire pour les personnes qui souffrent d'un stress post-traumatique, devrait être traduite adéquatement et devrait surtout être utilisée comme un geste empathique envers ceux qui en souffrent.

Elle propose donc d’utiliser une ou plusieurs de ces expressions : « mise en garde », « avertissement » (comme c’est déjà le cas à la télévision), « alerte sensible », « alerte au déclencheur » ou « traumavertissement ».

Témoignage de l’importance de ce type de message d’intérêt public, environ 830 000 femmes et 370 000 hommes souffrent de trouble de stress post-traumatique au Canada. De ce nombre, les personnes ayant subi des agressions sexuelles disent ne pas vouloir être témoins d’évocations de ce type de violence, que ce soit sur les médias sociaux ou dans la culture qu’elles consomment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi