Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du mercredi 24 janvier 2018

L’étrange et relative popularité du rap chinois, racontée par Paul Journet

Publié le

L'affiche de l'émission de téléréalité <em>Rap of China</em>.
Le hip-hop chinois gagne en popularité, allant jusqu'à provoquer la création d'une émission de téléréalité controversée autour de ceux qui le pratiquent.   Photo : chaîne QIY

Jusqu'à tout récemment, la plupart des Chinois vivant en Chine n'avaient jamais été mis en contact avec le rap américain, à cause de la censure du Parti communiste, explique Paul Journet. Pour cette raison, les Chinois découvrent tout à coup le présent et le passé du hip-hop, créant une scène locale bourgeonnante inspirée autant des tendances actuelles que de celles années 90.

Des artistes chinois comme GAI et PG ONE se sont révélés au public dans l’émission de téléréalité Rap of China, au plus grand déplaisir du gouvernement chinois, qui a fait interdire les artistes tatoués et les artistes hip-hop dans les médias chinois, prétextant que leurs textes contreviennent aux valeurs morales de la Chine.

Chargement en cours