•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Créer derrière les barreaux avec Roxanne Arsenault

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Du lundi au jeudi de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi du vendredi à 00 h 30)

Créer derrière les barreaux avec Roxanne Arsenault

Un détenu regarde par une fenêtre avec des barreaux dans une prison.

Un homme dans une cellule en prison

Photo : Getty Images / Peter Macdiarmid

Marking Time: Art in the Age of Mass Incarceration est une exposition du MoMA PS1 qui réunit les œuvres d'artistes touchés de près ou de loin par le système carcéral. Roxanne Arsenault, codirectrice générale du Centre Clark, profite de cette occasion pour présenter cet art qui possède une esthétique particulière et qui bien souvent véhicule une critique acerbe des prisons.

L’art est souvent là pour revendiquer et prendre une position sociale. On est de plus en plus sensibles à la question du système carcéral et [l’art expose] ses failles.

Roxanne Arsenault

Quelques faits sur les prisons

• Les États-Unis ont le plus haut taux d’incarcération au monde, avec 2,4 millions d’humains emprisonnés.
• Une part disproportionnée d’entre eux sont Noirs.
• Le taux d’incarcération aux États-Unis est de 730 sur 100 000 habitants, alors qu'au Canada, il est de 131.
• Au Canada, ce sont les Autochtones qui sont surreprésentés dans les prisons.
• Il y a eu ce mois-ci une éclosion majeure de COVID-19 à la prison de Bordeaux, à la suite de laquelle les détenus ont été enfermés en confinement solitaire.

Dean Gillispie (Nouvelle fenêtre) ou Ojore Lutalo (Nouvelle fenêtre) sont des artistes qui font de l’art carcéral, une pratique souvent réalisée dans des contraintes spécifiques : peu d’espace, peu de matériaux, mais avec du temps illimité. On peut également voir le travail sur la lourdeur du système carcéral de la Québécoise Sheena Hoszko (Nouvelle fenêtre), présenté au Musée d’art contemporain de Montréal (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi