•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le magazine <em>Sticky Rice</em> et l'art de réécrire son récit identitaire

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Du lundi au jeudi de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi du vendredi à 00 h 30)

Le magazine Sticky Rice et l'art de réécrire son récit identitaire

Des modèles d'origine asiatique posent devant une pagode.

Le webzine vise à faire connaître les points de vue et les expériences de la communauté asiatique d'ici.

Photo : Sticky Rice Magazine / Lian Benoit

Se faire montrer du doigt, se faire dire par les autres qu'elles sont différentes, se sentir obligées d'effacer leurs racines pour mieux embrasser leur terre d'accueil, c'est ce genre de situations qu'ont expérimentées durant leur enfance Thimalay Sukhaseum, d'origine laotienne, et Chan Tep, d'origine cambodgienne. Les deux chroniqueuses voient donc d'un bon œil l'arrivée de Sticky Rice, un magazine virtuel montréalais qui vise à déconstruire les stéréotypes qui collent aux communautés asiatiques, comme celui de « l'immigrant parfait ».

C’est un immense pas. La représentation culturelle [de nos communautés] passe par là.

Thimalay Sukhaseum

Sticky Rice est magazine numérique fondé à Montréal en 2020, qui a pour mission « de célébrer le multiculturalisme et la richesse du patrimoine asiatique au Canada. [...] Il explore le lien émotionnel entre l’identité et l’expérience asiatico-canadienne. L’épanouissement personnel est au centre de cette exploration qui se veut collective. » Pour en savoir plus, vous pouvez visiter leur site web (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi