•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Critique : les 30 ans de <em>Give Peace a Chance</em>, de John Lennon et Yoko Ono

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Du lundi au jeudi de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi du vendredi à 00 h 30)

Critique : les 30 ans de Give Peace a Chance, de John Lennon et Yoko Ono

John Lennon et Yoko Ono lors du <em>bed-in</em> au printemps 1969

John Lennon et Yoko Ono lors du bed-in au printemps 1969

Photo : La Presse canadienne

Mathieu Charlebois n'est pas dupe; ce n'est pas en se couchant dans un hôtel de luxe et en chantant un couplet appelant à la paix dans le monde que les guerres arrêteront. Dans une chronique saupoudrée de mauvaise foi, le chroniqueur décortique Give Peace a Chance, la chanson « pas écoutable » de l'iconique duo John Lennon et Yoko Ono.

J'imagine que c'est le degré d'engagement auquel on peut s'attendre d'un gars qui pense que rester coucher au Reine Elizabeth et se faire livrer des scones fancy à sa chambre, c'est un acte de résistance.

Mathieu Charlebois

Du 26 mai au 2 juin 1969, le chanteur des Beatles John Lennon et l'artiste Yoko Ono réclament la paix dans le monde et la fin de la guerre du Vietnam depuis une suite luxueuse de l'hôtel Le Reine Elizabeth, à Montréal. Le bed-in pour la paix se conclut par l'enregistrement de la chanson Give Peace a Chance, interprétée également par le Peace Choir, composé entre autres de LL Cool J, Lenny Kravitz, Peter Gabriel et Tom Petty.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi