•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les plus grands échecs culturels de l’histoire du monde entier, selon deux des cinq Appendices

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Du lundi au jeudi de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 00 h 30)

Les plus grands échecs culturels de l’histoire du monde entier, selon deux des cinq Appendices

Audio fil du vendredi 16 juin 2017
Jean-François Provençal et Julien Corriveau

Jean-François Provençal et Julien Corriveau

Photo : Facebook

À l'occasion du Failcamp de Montréal, les comédiens Julien Corriveau et Jean-François Provençal revisitent ce qu'ils qualifient des pires œuvres en musique, au cinéma et en art visuel.

1. L’album Chinese Democracy du groupe Guns N' Roses. « En 2011, Best Buy a liquidé ses stocks de l’album en le vendant à 2 $. »

2. Chris Gaines, l'alter ego du chanteur country Garth Brooks. « Les gens étaient confus. Ils pensaient que Garth Brooks était juste devenu fou, et qu’il changeait définitivement de nom. »

3. La carrière musicale de Jacques Villeneuve. « La pochette irait bien comme décoration de salle de bain, juste à côté d’une lampe de sel. »

4. La restauration de la fresque Ecce Homo (Voici l'homme). «  La voir, c'est comprendre. »

Les trois stades de la fresque Ecce Homo (Voici l'homme)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les trois stades de la fresque Ecce Homo (Voici l'Homme).

Photo : AFP

5. Le film québécois Angelo, Frédo et Roméo. « Quand tu vois deux fois le même gag de balle de squash dans les testicules dans les six premières minutes du film, tu sais que le reste du film ne sera vraiment pas très bon. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi