Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du jeudi 8 juin 2017

Wonder Woman, un film annonciateur d’une nouvelle vague de superhéroïnes

Publié le

Wonder Woman et les amazones
Wonder Woman, de Patty Jenkins   Photo : Warner Bros. Inc.

Jean-Michel Berthiaume, doctorant en sémiologie à l'Université du Québec à Montréal, le dit d'emblée, il a beaucoup aimé le film Wonder Woman. Comme père d'une fillette, il avoue avoir été très touché que le film montre un rôle de femme forte aux émotions complexes, qui constitue un bel exemple d'héroïsme et d'humanisme pour les femmes de tous les âges.

C’est inspirant et inspiré. J’avais des frissons face à cette figure de la muse-guerrière, à l’idée de la gloire et de la grâce qui peuvent venir de ce genre de personnages là. C’est très bien exécuté de la part de Patty Jenkins [la réalisatrice du film].

Jean-Michel Berthiaume

Quand les princesses grandissent
Pour les jeunes, on voit de plus en plus des princesses (Rebelle, La princesse et la grenouille, La reine des neiges, Moana…) qui prennent les rênes de leur vie et ne sont plus nécessairement à la quête de leur prince charmant. Pour le spécialiste en culture populaire, le film Wonder Woman (tout comme le dernier Star Wars, d’ailleurs) est en communauté d’esprit avec ces films. On y voit des personnages féminins qui ont vieilli et qui sont des guerrières et des générales.

Chargement en cours