•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En route vers la Maison-Blanche avec Julie Dufort : Borat, l'ennemi des républicains

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Du lundi au jeudi de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi du vendredi à 00 h 30)

En route vers la Maison-Blanche avec Julie Dufort : Borat, l'ennemi des républicains

Une personne portant un masque de protection passe devant une affiche du film Borat 2, sur laquelle le personnage principal, complètement nu, porte un masque sur son front et un autre sur ses parties génitales.

Une affiche du film «Borat 2» dans les rues de Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Oui, il est de retour. Borat, le plus vrai des faux Kazakhs revient en force 14 ans après son film culte qui avait amusé (traumatisé?) la planète entière. L'enseignante de science politique au Collège André-Grasset et à l'École nationale de l'humour Julie Dufour revient sur ce personnage, brillamment interprété par Sacha Baron Cohen, et parle de son incidence sur les élections américaines.

C’est le même Borat auquel on est habitués, qui critique les mœurs et les valeurs de la société américaine. Mais il y a quand même un aspect différent dans ce deuxième film, parce que Borat ne ridiculise pas l’ensemble de la société américaine, mais il nous offre plutôt une critique de la culture conservatrice et de la montée des mouvements conspirationnistes.

Julie Dufour

Bande-annonce de Borat, nouvelle mission filmée : livraison bakchich prodigieux pour régime de l’Amérique au profit autrefois glorieuse nation Kazakhstan :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi