Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Eugénie Lépine-Blondeau
Audio fil du jeudi 30 mars 2017

L'humoriste Arnaud Soly est allé danser le twerk

Publié le

Dans cet extrait du clip Anaconda de Nicki Minaj, des danseuses «twerkent».
Dans cet extrait du clip Anaconda de Nicki Minaj, des danseuses «twerkent».   Photo : Young Money/Cash Money/Republic Records

« J'peux pu m'asseoir, j'ai trop mal au cul », avoue l'humoriste Arnaud Soly après avoir participé un cours de « twerk fitness » à l'école Montreal Twerk Dance School, sur Le Plateau–Mont-Royal. Il explique à Rebecca Makonnen que le mot « twerk » est formé d'un croisement des mots « twist » et « jerk », deux danses de La Nouvelle-Orléans, auxquelles cette danse emprunte ses mouvements.

Si Arnaud Soly a découvert l’existence de nouveaux muscles dans le bas de son dos, il considère toutefois que l’expérience lui a permis de se faire « une nouvelle gang de chums de filles » et de passer du temps avec des gens qui ont beaucoup de plaisir à danser et à bouger ensemble dans la bonne humeur.

Le twerk s’est répandu comme une traînée de poudre, depuis la prestation de Miley Cyrus avec Robin Thicke aux MTV Video Music Awards en 2013. Son appropriation culturelle de cette danse, traditionnellement pratiquée par des Afro-Américains, a d’ailleurs été grandement critiquée dans les médias. Toujours est-il que quatre ans plus tard, des écoles commencent à se spécialiser en entraînement twerk, une discipline qui propose de se « sculpter le cul » tout en dansant, à la manière de la Zumba.

 

Chargement en cours