Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du mardi 28 février 2017

La poésie inattendue des paroles de musique métal

Publié le

Des admirateurs du groupe de heavy metal Iron Maiden, à un concert donné au Salvador.
Des admirateurs du groupe de heavy metal Iron Maiden, à un concert donné au Salvador.   Photo : Getty Images / Mayela Lopez

« Je pensais que Rammstein, c'était vraiment hard, mais quand j'ai appris l'allemand, je me suis rendu compte que c'était de la poésie un peu cucul », raconte Marc-André Mongrain. Comme on peut s'y attendre, ce n'est pas nécessairement le cas de toutes les chansons de ce style musical. Le rédacteur en chef du magazine web Sors-tu.ca s'est entretenu avec le poète Bertrand Laverdure, qui a décidé de réunir ces deux mondes, qui semblent a priori ne pas avoir beaucoup en commun, en créant l'album collaboratif P.O.M.M.E. (Poésie Oralité Métal Musique Écrit).

Selon Bertrand Laverdure, le poète Samuel Taylor Coleridge (1772-1834) était métal avant même que la distorsion du son métal existe. Les écrits de Charles Baudelaire (1821-1867) ont eux aussi été repris par de nombreux « métalleux ».« Son imagerie un peu gothique et religieuse, ainsi que son côté sacrilège étaient très métal quand on y pense », souligne Marc-André Mongrain.

Chargement en cours