•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La place des arts visuels dans les médias, avec Roxanne Arsenault

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

En semaine de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 00 h 30)

La place des arts visuels dans les médias, avec Roxanne Arsenault

Le nouvel édifice de Radio-Canada.

Le nouvel édifice de Radio-Canada sur le Boulevard René-Lévesque.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

En début d'année, Benjamin J. Allard a lancé une pétition, forte de 9357 signatures à ce jour, qui réclame une meilleure représentation des arts visuels à Radio-Canada. En plus de dénoncer le peu de diversité qui s'y trouve, il ajoute que seul un « boys club très sélect » attire l'intérêt du diffuseur public. On en discute avec la rappeuse et coordonnatrice à la programmation au centre d'artistes Centre Clark, Roxanne Arsenault.

Les artistes sont extrêmement sous-payés, ils vivent de pas grand-chose. On a un milieu qui les reconnaît autant, dans les institutions, qu’à l’international. Il s’agit de s’y intéresser et […] ça revient au diffuseur de faire son bout de chemin.

Roxanne Arsenault

Un extrait de la pétition de Benjamin J. Allard :

« Les artistes invité·e·s aux émissions de la chaîne ne représentent en rien la diversité et la richesse des artistes visuels du Québec. Il·le·s font soit partie d’un boys club très sélect (p. ex. Marc Séguin ou Armand Vaillancourt) ou d’un groupe de personnalités publiques ayant une actualité liée aux arts visuels (p. ex. Stéphane Rousseau ou Marc Drouin).

Les rares chroniques qui traitent de ce sujet témoignent généralement d’un manque d’inspiration et de connaissances par rapport à ce milieu. Nous reconnaissons le travail compétent de certain·e·s chroniqueur·euse·s, notamment Nicolas Mavrikakis ou Aseman Sabet.

Cela dit, leur nombre est restreint, donc par le fait même leurs points de vue, et leur présence est irrégulière. Finalement, il y a peu ou aucune chance d’entendre parler à votre antenne des évènements, des recherches ou des actualités de centres plus humbles tels les centres d’artistes autogérés, centres d’art, galeries universitaires ou des initiatives d’artistes. »

On peut lire la suite ici (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi