•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>«&nbsp;Hasta la vista</em>, Terminator!&nbsp;», une chronique de Karyne Lefebvre

On dira ce qu'on voudra

Avec Eugénie Lépine-Blondeau

Du lundi au jeudi de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 00 h 30)

« Hasta la vista, Terminator! », une chronique de Karyne Lefebvre

L'homme regarde quelqu'un en face de lui.

Arnold Schwarzenegger dans «Terminator 6»

Photo : Kerry Brown/Kerry Brown - © 2018 SKYDANCE PRODUCTIONS AND PARAMOUNT PICTURES

Ne reculant devant aucun défi, Karyne Lefebvre a sacrifié 13 heures de sa vie pour écouter les 6 films de la franchise Terminator. Alors que le dernier volet de cette hexalogie bat de l'aile en salle, la chroniqueuse et animatrice voulait comprendre ce qui garde en vie (artificielle) cette histoire de robots, de retour dans le passé et d'hommes nus débarqués du futur un soir d'orage.

« Sache, Rebecca, que quand la fin du monde arrivera, ce sont les femmes qui seront mandatées pour sauver le monde. Et si je me fie à Terminator : sombre destin, il va falloir qu’on saute en bas d’avions militaires, qu’on nage à contre-courant dans des barrages d’Hydro et qu’on manie des bazookas et des Uzis…Donc, je propose qu’on commence tout de suite à exercer nos périnées. Je ne sais pas pour toi, mais mon plancher pelvien n’est pas en shape pour cette version de l’apocalypse. » -Karyne Lefebvre

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi