Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du mardi 17 janvier 2017

Coachella sur la sellette à cause de son propriétaire hyper conservateur

Publié le

Le site de Coachella, où les toutes affiches des précédents festivals sont affichées.
Le site de Coachella, où les toutes affiches des précédents festivals sont affichées.   Photo : Getty Images / Karl Walter

Le festival Coachella est parmi les événements musicaux les plus prestigieux et branchés du monde, reconnu pour son aura joyeuse et communautaire. Pourtant, le propriétaire du festival finance des groupes d'extrême droite et des organismes liés à des causes antigaies. Le chroniqueur Marc-André Mongrain explique que les têtes d'affiche des festivités, Beyoncé, Radiohead et Kendrick Lamar, se retrouvent devant un dilemme bien difficile.

Une pétition a été lancée en ligne pour demander aux trois célébrités de verser leur cachet à des groupes qui défendent les droits de la communauté LGBTQ. Le hic est que le responsable de Coachella, Phillip Anschutz, est le propriétaire de nombreuses salles de spectacle où se produisent ces artistes, en plus d’être le 38homme le plus riche des États-Unis selon Forbes. Cela explique peut-être pourquoi les principaux intéressés n’ont toujours pas répondu à la pétition.

Philip Anschutz, pour sa part, considère qu’il s’agit d’une fausse nouvelle. « Je soutiens sans équivoque les droits de tous sans égard à l’orientation sexuelle », a-t-il dit. Pourtant, le site Pitchfork a découvert que ses dons les plus récents à des organismes anti-LGBTQ datent de 2015.

Chargement en cours