Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du mercredi 25 septembre 2019

Des hommes justes, du patriarcat aux nouvelles masculinités lu par Steve Gagnon

Publié le

Des artisans planifient la restauration de la statue de David de Michel-Ange à Florence.
Des artisans planifient la restauration de la statue de David de Michel-Ange à Florence.   Photo : AFP / Alberto Pizzoli

C'est aujourd'hui qu'Ivan Jablonka publie Des hommes justes, une thèse qui interroge les fondements mêmes de la masculinité. Nous avons demandé au comédien et dramaturge Steve Gagnon de revêtir le costume d'un « masculiniste » frustré et de lire cet essai qui appelle à combattre le patriarcat. Il a d'ailleurs rapidement mis le feu à son costume.

Steve Gagnon revient sur sa lecture Des hommes justes, D'Ivan Jablonka: 

j’ai capoté ben raide sur ce livre-là
c’est la première fois que je lis ou entend quelqu’un apporter ce point de vue tellement juste sur cette fameuse « crise de la masculinité »
il y a une crise Rebecca
il y en a une
l’homme se cherche
j’en conviens
mais je perds des cheveux chaque fois qu’on pointe du doigt le féminisme comme responsable de cette perte de repères chez les hommes
en fait ce qu’explique Ivan Jablonka c’est que biologiquement et scientifiquement la seule différence entre l’homme et la femme c’est les organes génitaux à la naissance
tout le reste est de l’ordre de la fabrication sociale qui date de l’époque préhistorique
ce gars-là que j’adore est convaincu que dès la période néolithique
le fait que l’homme ait besoin qu’une femme lui appartienne pour pouvoir se reproduire a tout de suite imposé ce rapport de domination de l’homme sur la femme qui a mené au patriarcat
non seulement est né la masculinité dominante mais ça a aussi confiné la femme à la grotte
et ces rapports-là durent encore des milliers d’années plus tard

À lire : Des hommes justes, du patriarcat aux nouvelles masculinités, Ivan Jablonka, Seuil.

Chargement en cours