•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portrait de la comédienne Leïla Donabelle Kaze

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Le samedi de 20 h à 21 h
(en rediffusion le dimanche à 2 h)

Portrait de la comédienne Leïla Donabelle Kaze

Audio fil du lundi 16 septembre 2019
Elle a deux tresses qui lui tombent sur le torse et elle porte un bijou au nez.

La comédienne Leïla Donabelle Kaze

Photo : Annie Éthier

Leïla Donabelle Kaze revient sur ses souvenirs d'adolescence, en phase avec le propos de la pièce de théâtre Les louves, de l'Américaine Sarah DeLappe, dont elle fait partie de la distribution. La comédienne, que l'on peut aussi voir dans L'âge adulte et dans le long métrage Fabuleuses, donne son avis sur la question de la diversité dans le milieu culturel québécois et déplore que certaines personnes font régulièrement de ses origines l'essence de sa personne.

On sous-estime les difficultés que l’on vit quand on est adolescente. Arrêtons le cliché de l’ado fru et concentrons-nous [sur le fait] de voir ces femmes grandir.

Lïla Donabelle Kaze

Description de la pièce Les louves, de Sarah Lappe. Au théâtre Espace Go jusqu’au 6 octobre :

Sur un terrain de soccer, neuf jeunes filles s’échauffent avant un match de qualification pour les championnats nationaux. Entre étirements, pas de course et jeux de jambes, les filles se livrent à de petites joutes internes.

Les échanges sont dynamiques et les conversations se chevauchent. De Netflix à Harry Potter, de la religion aux serviettes sanitaires, de la pression sexuelle aux troubles de l’alimentation, les sujets sont variés et leur permettent de se positionner les unes par rapport aux autres, tout en se questionnant sur le monde dans lequel elles vivent.Chacune a sa personnalité, mais lorsqu’elles portent leur uniforme, elles sont les Louves, des guerrières prêtes à livrer bataille.


À lire : Diversité à l’écran, Le plafond de verre des rôles vedettes, un dossier d'Angie Landry, Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi