•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On dira ce qu'on voudra

Avec Rebecca Makonnen

Du lundi au jeudi de 20 h 30 à 21 h
(en rediffusion du mardi du vendredi à 00 h 30)

Des raisons de se réjouir (ou pas) :  chronique de l'humoriste Colin Boudrias

Audio fil du mardi 3 septembre 2019
Il sourit à la caméra.

L'humoriste Colin Boudrias

Photo : gracieuseté de Colin Boudrias

« J'ai l'impression qu'être déprimé en 2019, c'est une réaction normale. C'est ceux qui sont heureux qui sont weird. » Colin Boudrias réagit au nouveau média Reasons to be Cheerful, du chanteur des Talking Heads, David Byrne, qui souhaite à tout prix combattre la dépression ambiante. Le chroniqueur, qui anime les soirées d'humour Les mardis merci la vie, se demande si les artistes ont la responsabilité d'apporter l'espoir et de donner l'impression, le temps d'un instant, que tout va bien.

Extrait de sa chronique : 

Moi, je plains les thérapeutes en 2019. Ça doit vraiment être un travail difficile. Imagine, quelqu’un vient te voir en disant : « Je ne vais pas bien. Je vois les gouvernements d’extrême droite qui se font élire partout dans le monde et j’ai l’impression que tout va péter. Puis, avec le réchauffement climatique, on n’est même pas sûr si l’humanité va encore exister dans 30 ans. Ça me rend vraiment anxieux. » Qu’est-ce que tu veux répondre à ça? Juste : « Ben... hum, je… As-tu pensé écouter Friends? »

Le site Reasons to be Cheerful, de David Byrne (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi