Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du lundi 10 juin 2019

De J.Lo à J.Love : pourquoi Jennifer Lopez est sous-estimée

Publié le

Jennifer Lopez sur un gateau géant avec des ballons blancs, habillée d'une robe de tulle, sur un arrière fond rose et mauve de lumières et de confettis.
Jennifer Lopez célèbre ses 50 ans avec une grande tournée mondiale intitulée It's My Party.   Photo : Image promotionnelle de la tournée It's My Party

« Jenny » en a gravi des échelons depuis ses débuts dans le Bronx. À l'aube de son cinquantième anniversaire, elle entreprend une grande tournée intitulée It's My Party qui la mènera partout dans le monde et est considérée comme l'artiste latina-américaine la plus influence des États-Unis. Grande fan de J.Lo, Eugénie Lépine-Blondeau rappelle les succès de cette artiste qui a été constamment sous-estimée au cours de sa carrière.

Si, pendant longtemps, on parlait de son popotin qui était supposément assuré pour 2 millions de dollars, on peut désormais parler d’une femme d’affaires et d’une artiste accomplie.

Eugnie Lépine Blondeau

1. Elle a brisé plusieurs fois le plafond de verre en tant qu'artiste latina-américaine

C’est le film Selena (1997) sur la vie de la chanteuse mexicaine hyper populaire assassinée à l’âge de 23 ans qui a propulsé sa carrière. À l’époque, elle est payée 1 million de dollars pour ce film, ce qui fait d’elle l’actrice d’origine latine la mieux payée de l’histoire.

Deux ans plus tard, elle sort son premier album, On the 6. Plusieurs personnes de l’industrie croient que c’est vraiment casse-gueule de sa part de lancer une carrière de chanteuse en même temps qu’être actrice. Elle est consciente des rumeurs à son sujet qui veulent qu’elle ait des contrats de films seulement parce qu’elle est belle. Elle veut faire ses preuves, et y parvient.

En 2001, quand elle sort en même temps son deuxième album J. Lo et la comédie romantique The Wedding Planner avec Matthew McConaughey, elle devient la première femme à avoir un album et un film numéro un aux palmarès dans la même semaine.

2. Elle a toujours su montrer une capacité à rebondir après les échecs

Tout n'a pas toujours fonctionné dans la carrière de Jennifer Lopez. On peut penser au très mauvais film Gigli avec son copain de l'époque, Ben Affleck, ou à quelques albums oubliables lancés dans les années 2000. Mais J.Lo sait chaque fois se réinventer en captant les tendances du moment. Quelques exemples :

  • Ses collaborations avec Ja Rule, Pitbull et, plus récemment, Cardi B;
  • C’est elle qui a convaincu Jane Fonda de revenir au cinéma pour le film Monster-in-Law en 2005;
  • On lui a confié l’animation des American Music Awards en 2015. Au Canada, ça en a surpris plus d'un parce qu’on n’entendait plus vraiment parler d’elle, mais ça faisait déjà quelques saisons qu’elle était juge pour American Idol;
  • Depuis, elle a eu une résidence à Vegas, elle a sorti un nouvel album, elle a été la tête d’affiche d’une série policière de trois saisons, elle a trouvé l’amour et elle va souligner ses 50 ans avec une tournée mondiale, rien de moins;
  • Elle assure une immense carrière bilingue, en espagnol et en anglais : « Je pense même que j’irais jusqu’à dire que sur cet aspect, elle est un peu la Céline Dion de l’Amérique latine, croit Eugénie Lépine-Blondeau. Elle a un public fidèle dans les deux langues, et elle ne nie jamais ni ses origines du Bronx ni celle de Porto Rico, d’où viennent ses parents. »

3. Elle projette une image de femme forte

Je ne pense pas que ça soit la meilleure actrice de l’histoire de l’humanité, mais dans plusieurs de ses rôles, elle incarne des femmes fortes.

  • Dans Shades of Blue, elle incarne une policière monoparentale qui va dénoncer la corruption dans le service policier new-yorkais.
  • Dans Enough, elle joue une femme qui se fait battre par son mari, et quand personne ne peut l’aider, elle protège sa famille en apprenant à se défendre.
  • Dans Second Act, son plus récent film, elle joue une femme dans la quarantaine qui va finir par croire en son talent et le montrer à son employeur de rêve, même si elle est un peu différente des autres.

Et dans ses chansons, elle rappelle la plupart du temps qu’elle est indépendante et forte.

Chargement en cours