Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du mercredi 22 mai 2019

En français SVP avec Maude Landry : comment traduire « name dropping  »?

Publié le

Le mot « name dropping » sur une feuille quadrillée avec un collage d'images en noir, blanc et rose au fond.
Name dropping   Photo : Radio-Canada

« L'autre soir, je soupais avec Yvon Deschamps... » C'est le genre de phrase que l'humoriste Maude Landry lance quand elle veut « name dropper », c'est-à-dire se vanter en mentionnant qu'elle passe son temps avec des gens connus. Comment « name dropper » en français s'il vous plaît? Celle qui est aussi linguiste de formation suggère les termes « nombarder » ou « pavanommer ».

La traduction officielle de « name dropping  » est assez littérale : le lâcher de noms. Dans une version purement québécoise, on traduirait « drop  » par « échapper ». On parlerait donc d'« échappage de nom ». Hélas, le mot « échappage » n’existe pas en français.

« Dans son essence, le name dropping est une façon d’être prétentieux avec un peu de subtilité », précise Maude Landry. Dans sa quête pour une traduction française, elle s'inspire de la définition donnée par Joseph Epstein dans son essai Narcissus Leaves the Pool :

Le lâcher de noms consiste à se servir de la magie qui émane du nom de célébrités pour asseoir sa propre supériorité tout en amenant son voisin à prendre conscience de la terne existence qu'il mène. Le lâcher de noms est une composante du snobisme et l'une des missions du snob est d'encourager chez autrui un sentiment, même vague, d'inutilité.

Joseph Epstein, Narcissus Leaves the Pool

En français (s'il vous plaît)
Maude Landry propose l'utilisation du terme « nombarder », une conjonction de « nommer » et de « bombarder ».

Sur la page Facebook de l'émission, les internautes ont également suggéré les expressions suivantes :

  • faire de l’esbrouffe nominale,
  • faire de la réfédanse (un mélange entre « danse » et « référence »),
  • pavanommer (soit « pavaner » et « nommer »),
  • balançage de nom,
  • citer les bretelles (comme citer quelqu'un en se pétant les bretelles), ou
  • nommentionner.

Cette délectable traduction ainsi que de nombreuses autres expressions « en français s'il vous plaît » se retrouvent dans le dictionnaire urbain d'On dira ce qu'on voudra. Vous avez des suggestions de mots à traduire ou de phénomènes nouveaux qui méritent d'avoir leur propre expression? Écrivez-nous à ondira@radio-canada.ca

En prime, la chanson Ce beau monde-là de Kevin Parent, dont le titre aurait carrément pu être Nombardement.

Chargement en cours