Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Eugénie Lépine-Blondeau
Audio fil du jeudi 4 avril 2019

Les croisières musicales : la nouvelle tendance la plus excitante au monde

Publié le

Un bateau de croisière peinturé de motifs colorés.
La compagnie Norwegian Cruise Line organise la croisière «Runaway to Paradise with Jon Bon Jovi» .   Photo : Norwegian Cruise Line

Le 12 avril, 2200 chanceux quitteront le port de Miami en direction des Bahamas, à bord de la croisière Runaway to Paradise with Jon Bon Jovi. Ce genre de croisière à thématique musicale est un phénomène en pleine croissance. Le journaliste Dominic Tardif trace le portrait de cette tendance hautement excitante (ou pas) et propose quelques thèmes pour inspirer l'industrie musicale québécoise à emboîter le pas.

L'idée des croisières musicales viendrait d'un certain Andy Levine, l'ancien gérant du groupe floridien Sister Hazel, raconte Dominic Tardif. Au début des années 2000, il discutait avec un agent de voyage à bord d'un avion, qui lui a lancé la suggestion d'organiser un spectacle de son groupe sur un bateau de croisière. L'idée a fait son chemin, et le 30 août 2001, le Carnival Jubilee quittait le port de Tampa Bay vers le Mexique, avec à son bord environ 400 fans finis de Sister Hazel.

Andy Levine a ensuite fondé l'entreprise Sixthman, qui est rapidement devenue un leader dans le domaine de la croisière musicale. En janvier 2020 a eu lieu la 20e croisière de la série, la Rock Boat Cruise.

Les croisiéristes s'enflamment presque unanimement pour la proximité que ce genre de séjour permet de développer avec les artistes. Après tout, se demande (rhétoriquement) Dominic Tardif, qui n'a jamais rêvé de lever des poids au gym aux côtés du bassiste de Weezer, Scott Schriner? Pour les artistes, l'intérêt est évident : ce genre de contrat est très payant.

Le rock prend le large
Avec les années, le phénomène a pris de l'ampleur, et ce sont parfois de véritables festivals musicaux qui ont lieu sur les bateaux. Quelques exemples de croisières musicales notables, sélectionnés par Dominic Tardif :

  • Le Mega Cruise, qui quittera Los Angeles le 13 octobre pour cinq jours et cinq nuits de décadence et de débauche, accueillera les groupes Anthrax, Testament, Suicidal Tendencies et Queensrÿche.
  • La KISS Kruise. Si vous aimez les sociopathes, vous pouvez passer à la fin octobre cinq jours sur la même embarcation que Gene Simmons et vous pourrez avoir la chance de participer à une séance de photos en compagnie de la collection de guitares de Paul Stanley.
  • La 80's Cruise réunit un paquet d'unitubistes, dont Berlin, Tony Hadley, ex-chanteur de Spandau Ballet, et Annabella, ancienne chanteuse de Bow Wow Wow. L'équipage compte aussi sur quelques anciens animateurs de MTV.
  • The Boaty Weekender, la croisière hipster : le groupe écossais Belle and Sebastian prendra le large en août avec d'autres chouchous des hipsters comme Mogwai ou Yo La Tengo. Le bateau quittera Barcelone et se rendra en Sardaigne.

C'est vous dire à quel point le désir d'être saoul à partir de 10 h le matin au beau milieu de la mer a pénétré toutes les couches de la société. Les mélomanes snobs et autres disquaires pédants ont maintenant eux aussi leur propre croisière. Parmi les activités proposées : boire de la IPA pas buvable et parler trop longtemps de sa collection de vinyles.

Dominic Tardif, à propos de The Boaty Weekender, la croisière musicale hipster

Et du côté québécois?
Il y a bien Éric Lapointe et ses Show au chaud dans des tout-inclus ou Kaïn et ses potes au soleil, avec Paul Daraiche et France d'Amour au Mexique, mais le concept de la croisière musicale n'a pas encore été exploité à son plein potentiel par l'industrie musicale québécoise.

Avis à toutes les maisons de production, Dominic Tardif a quelques idées de croisières musicales québécoises :

  • Après 12 hommes rapaillés sur disque, 12 hommes rapaillés sur scène et 12 hommes rapaillés symphonique, on peut aisément imaginer une version nautique de 12 hommes rapaillés. Ça pourrait s'appeler Mon bel amour navigateur : la croisière rapaillée.
  • Une croisière hip-hop intitulée Toutes les femmes savent nager, présentée par Loud. « Je suis convaincu que Coeur de pirate connaîtrait beaucoup de succès avec sa croisière En cas de tempête, ce bateau pourrait couler. »
  • La croisière Pierre Lapointe : une escapade à bord d'un bateau conçu par un designer flamand, et décoré par un duo d'artistes en art contemporain de Bilbao, avec Sophie Cadieux comme capitaine.

Chargement en cours