Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du lundi 11 mars 2019

Comment célébrer la beauté des femmes trans?

Publié le

Jazell Barbie Royale regarde au centre, souriante, avec sa couronne sur la tête. Les deux autres candidates lui font la bise, chacune sur une joue.
Jazell Barbie Royale (au centre, États-Unis) a remporté le concours de beauté Miss International Queen 2019 à Pattaya, le 8 mars. Elle est entourée des finalistes Kanwara Kaewjin (gauche, Thaïlande) et Yaya (droite, Chine).   Photo : AFP/Getty Images / Jewel Samad

L'Américaine Jazell Barbie Royale a remporté, le 8 mars dernier, le concours Miss International Queen 2019. Il s'agit de la première femme noire à gagner ce concours de beauté réservé aux femmes trans, créé en 2004. De telles compétitions offrent-elles une voie intéressante pour célébrer la beauté de ces femmes et briser les derniers tabous? Ou renforcent-ils plutôt l'objectification du corps féminin? Discussion avec Chris Bergeron, vice-présidente à l'expérience de contenu chez Cossette.

Réservé aux femmes trans, le concours de beauté Miss International Queen est né dans un contexte très particulier, rappelle Chris Bergeron : celui de la Thaïlande. Le pays compte une vaste communauté de trans, et nombreux sont les étrangers qui vont en Thaïlande pour une opération de changement de sexe.

Malheureusement, puisque de telles opérations sont très coûteuses et que la discrimination envers les personnes trans en confine plusieurs à la pauvreté, beaucoup se tournent vers la prostitution. « Dans ce contexte, le concours a pour but de montrer les femmes trans sous une autre lumière, plus positive », souligne Chris Bergeron.

Des contradictions féministes
Historiquement, les concours de beauté ont été dénoncés par des féministes, qui décriaient l'objectification des corps des femmes sur laquelle ils reposent. Le fait que ce concours soit réservé aux femmes trans donne toutefois une signfication particulière à ce dernier, dit Chris Bergeron. Remporter le concours accorde une légitimité à des femmes qui sont souvent jugées sur leur apparence en montrant qu’une femme trans peut être aussi belle, et même plus belle encore, que n’importe quelle autre femme.

Chez nous, les droits des trans progressent lentement, mais ailleurs, c’est encore très difficile. Alors l’idée de monter sur scène, d’être reconnue comme la plus belle, c’est un rêve de petite fille pour des femmes qui n’ont jamais été des petites filles.

Chargement en cours