Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du lundi 4 mars 2019

En français SVP avec Maude Landry : comment traduire « bucket list  »?

Publié le

Will Smith en chute libre, avec un accompagnateur et un parachute sur le dos.
Dans sa nouvelle websérie «Will Smith's Bucket List», on voit le chanteur et acteur accomplir tout ce qu'il rêvait de faire depuis longtemps.   Photo : Capture d'écran YouTube, Will Smith's Bucket List

Will Smith a récemment dévoilé sa « bucket list  » personnelle. L'acteur n'y est pas allé discrètement : dans une nouvelle série diffusée sur Facebook Watch, on peut le voir faire toutes les activités extravagantes qu'il voulait réaliser avant de mourir. Comment parler de cette liste de souhaits extrêmes de Will Smith tout en respectant la belle « langue francophone »? L'humoriste et traductrice Maude Landry vient à notre rescousse.

Littéralement, l'expression « bucket list  » signifie « liste du seau », ce qui n'évoque pas grand-chose. Le terme viendrait d’une autre expression, « to kick the bucket  », en français « donner un coup de pied au seau », explique Maude Landry.

Il y a plusieurs théories sur l'origine de cette expression. La plus répandue est qu'elle illustre un suicide par pendaison. « On monte sur un seau, on se met une corde autour du cou, et finalement, on kicke le seau sur lequel on est pour finaliser la pendaison », explique-t-elle. Plus tard, l’expression anglaise « to kick the bucket » s’est mise à être utilisée pour évoquer la mort en général, et même une mort au figuré, comme un suicide professionnel.

La « bucket list » est donc cette liste de choses à faire avant de monter sur le « bucket  », lorsqu'on anticipe la fin.

En français : la liste d'épice-vie
Certes, on pourrait dire « la liste des choses à faire avant de mourir », mais c’est un peu longuet.

Maude Landry propose donc d'enlever carrément la référence au seau pour donner à l'expression une connotation plus positive, désignant des activités à faire quand on n’a pas décidé qu’on allait mourir :

  • si on y va dans la poésie : mes dernières premières fois;
  • la liste de cercueil;
  • la liste d’avant-mort.

Deux bonnes expressions ont aussi été suggérées sur la page Facebook de l'émission : 

  • le seau à souhaits;
  • la pissenliste, de l’expression « manger les pissenlits par la racine » qui veut dire « mourir ».

La préférée, qui gagne la faveur de tous : la liste d'épice-vie, qui fait référence à la très banale liste d'épicerie, à laquelle on ajoute un peu de Spice Girls pour épicer sa vie!

Cette délectable traduction ainsi que de nombreuses autres expressions « en français s'il vous plaît » se retrouvent dans le dictionnaire urbain d'On dira ce qu'on voudra. Vous avez des suggestions de mots à traduire ou de phénomènes nouveaux qui méritent d'avoir leur propre expression? Écrivez-nous à ondira@radio-canada.ca

Dictionnaire urbain | Radio-Canada.ca

Anglicismes, néologismes, jargon culturel... Explorez le dictionnaire d'On dira ce qu'on voudra pour des traductions et des explications maison.

Chargement en cours