Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Rebecca Makonnen
Audio fil du mercredi 9 janvier 2019

La BBC aura son premier correspondant aux affaires LGBT

Publié le

Ben Hunte, souriant, avec des écouteurs, devant un micro.
Ben Hunte, le nouveau correspondant LGBTQ+ de la BBC, est diplômé en neurosciences.   Photo : BBC

Le diffuseur public britannique vient d'innover en nommant son premier correspondant aux affaires LGBT. Le mandat a été confié à une vedette montante de la chaîne, le journaliste Ben Hunte. Bien que celui-ci n'entre en fonction qu'au mois de mars, Julien Poirier-Malo a plusieurs suggestions de questions à couvrir qu'il pourrait mettre dans sa liste pour 2019.

Des suggestions pour le futur correspondant aux affaires LGBT de la BBC

En espérant qu'il soit à l'écoute... et qu'il comprenne le français!

1. Une couverture approfondie des défilés de la fierté
C'est LE moment LGBT de l'année qui attire inévitablement une couverture médiatique.

Une drag queen défile sur un drapeau arc-en-ciel.
Un peu plus de 26 000 personnes ont pris part au défilé de la fierté à Londres, le 8 juillet 2017. Photo : Reuters/Neil Hall

Les médias traditionnels les couvrent, mais trop souvent en surface. Quelques images des danseurs les plus extravagants, deux ou trois drag queens, les politiciens avec un collier hawaïen, quelques badauds avec un tatouage temporaire d’arc-en-ciel sur les joues, et merci-bonsoir. Rien pour faire taire ceux qui n'y voient rien d’autre qu’un événement vaniteux et superficiel.

Julien Poirier-Malo

Or, les défilés restent malgré tout un moment-clé de l'activisme LGBT. Quelques suggestions d'angles journalistiques à approfondir :

  • Présenter des portraits des organismes et activistes qui se battent véritablement pour une cause, et souvent avec peu de moyens. Par exemple : les organismes qui œuvrent auprès des familles homoparentales, ou qui luttent contre le VIH ou encore pour l’avancement juridique du statut des personnes trans.
  • Parler de ceux qui risquent ou qui ont risqué leur vie pour être présents. Et pas seulement en les nommant, mais en racontant leur histoire. Pour bien des nouveaux arrivants, la Fierté est un symbole de survie inimaginable.
  • Mettre les politiciens sur la sellette. Ça ne suffit pas de filmer leur belle chemise rose, il faut aussi les confronter sur ce qu’ils font (ou pas) pour la défense de tous leurs commettants.

2. L'homophobie dans le monde

La qualité du journalisme international de la BBC étant reconnu partout, pourquoi ne pas en profiter pour aborder la question de l'homophobie hors de l'Occident? Il existe encore une trentaine de pays où la diversité sexuelle ou de genre est illégale, voire criminelle. Et encore plus où c'est tabou.

Un drapeau de la Fierté est brûlé par des anti-LGBTQ à Kiev, en Ukraine, le 13 juin 2017
Un drapeau de la Fierté est brûlé par des anti-LGBTQ à Kiev, en Ukraine, le 13 juin 2017 Photo : Reuters/Gleb Garanich

Plusieurs angles par lesquels cette question pourrait être abordée :

  • Parler des immigrants de première, deuxième et même troisième génération qui vivent dans le placard, même dans leur pays d'accueil, car ils doivent continuer à cacher leur sexualité à leur famille.

  • Préparer un dossier sur le tourisme. Les personnes LGBT devraient-elles éviter les pays dits risqués, pour assurer leur propre sécurité? Ou devraient-elles y aller, pour faire avancer les mentalités une fois là-bas?

  • Enquêter sur les crimes haineux qui n'ont qu'une attention très éphémère dans les médias traditionnels. On peut penser à cette véritable traque aux homosexuels lancée dans une ville de Tanzanie l'automne dernier, ou ces camps de torture pour gais en Tchétchénie, qui avaient fait la une en 2017 et dont on n’a plus entendu parler ensuite.

3. Le monde du sport

Un ruban de hockey arc-en-ciel.
Ce ruban de hockey arc-en-ciel a été créé il y a un an par un professeur de l'Université de l'Alberta. Photo : Radio-Canada

Les ligues sportives ne sont pas reconnues pour être les lieux les plus accueillants pour les personnes LGBT. Ben Hunte pourrait donc parler de ceux qui luttent pour faire régresser l’homophobie et toute forme d’intolérance dans le sport, à l'instar de Simon-Olivier Lorange, qui a fait un portrait dans La Presse + de Brock McGillis, un joueur de hockey ouvertement gai qui lutte jour après jour pour dénoncer l’intolérance.

4. La famille royale

Kate Middleton, assise à côté de la reine et du prince William
Kate Middleton, duchesse de Cambridge, assise en compagnie de la reine Élisabeth II et du prince William, lors d'une visite au parc Vernon, à Nottingham, en Angleterre, le 13 juin 2012 Photo : Reuters/Phil Noble

La monarchie britannique n'est pas reconnue pour ses mœurs progressistes. On souhaite donc à Ben Hunte une accréditation spéciale pour emmener la reine mère prendre l'apéro dans le West End, le quartier gai de Londres.

Chargement en cours