•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec le film <em>Eighth Grade</em>, l'adolescence se fait à nouveau tirer le portrait

Nouvelle vague

Avec Karyne Lefebvre

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Avec le film Eighth Grade, l'adolescence se fait à nouveau tirer le portrait

Audio fil du vendredi 10 août 2018
Gros plan de la jeune comédienne blonde Elsie Fisher, dans un couloir d'école secondaire.

Le personnage central de Kayla dans le film Eighth Grade, du réalisateur Bo Burnham

Photo : Productions A24

L'adolescence en a inspiré des cinéastes, et pas qu'aux États-Unis. Les récits initiatiques comme on en trouve au menu de Stand By Me, de la série Aurélie Laflamme et de bien d'autres films font revisiter cette étape marquée par les changements. Élizabeth Mageren et Charlie Cliche, deux jeunes cinéphiles, ont apprécié la plongée au coeur de la vie de la jeune Kayla dans le nouveau film Eighth Grade, mais déplorent l'utilisation de clichés récurrents sur l'adolescence.

L’histoire de la jeune Kayla ressemble à celle de nombreuses adolescentes qui doivent se construire une identité en plein maelstrom physique et psychologique. Cette évolution pas toujours gracieuse a pour scène l’école.

Nos deux jeunes spectatrices expliquent le manque de réalisme dans Eighth Grade d’une seule façon : les gens qui écrivent ces films sont trop vieux! Le réalisateur, Bo Burnham, est un "vieux" âgé de presque 28 ans. Il est aussi un ancien youtubeur. Peut-il raconter une histoire de jeunes qui sont ces cadets d'au moins dix années?

Pendant que Élizabeth et Charlie se questionnent, la critique professionnelle, elle, semble apprécier cet effort. Un concert d'éloges s'est abattu sur ce premier long métrage de Burnham depuis sa sortie, il y a quelques semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi