•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aventure d’imaginer un livre sur Tshakapesh lorsqu’on n’est pas innu

Nouvelle vague

Avec Karyne Lefebvre et Karyne Lefebvre

L’aventure d’imaginer un livre sur Tshakapesh lorsqu’on n’est pas innu

Audio fil du mardi 7 août 2018
Textes en innu et dessin de Camille Campeau montrant le petit des grands chasseurs.

Détail du livre jeunesse Tshakapesh, le plus petit des grands chasseurs

Photo : Possibles éditions / Camille Campeau

Il y a deux ans, l'auteure Marie Kirouac Poirier et l'illustratrice Camille Campeau ont décidé de créer un livre jeunesse sur l'histoire de Tshakapesh, un personnage à l'origine de la création du monde. Elles parlent de leur démarche, qui a servi de prétexte pour faire de belles rencontres avec des Innus.

L’anthropologue Rémi Savard a fait connaître la légende de Tshakapesh à Camille Campeau et à Marie Kirouac Poirier. Pour arriver à mieux comprendre ce mythe, elles ont décidé d’apprendre la culture des Innus en allant les visiter à Sept-Îles. Dans l’introduction de leur livre, elles mettent en scène une jeune Montréalaise, qui fera les mêmes découvertes qu’elles ont faites sur la Côte-Nord.

Raconter des histoires chez les Innus, c’est une façon d’enseigner, de transmettre des savoir-être, de transmettre des valeurs, une vision du monde. En racontant cette histoire-là, on montre les fondements d’une façon de vivre et d’interpréter le monde.

Marie Kirouac Poirier, auteure

En librairie cet automne, Tshakapesh, le plus petit des grands chasseurs a l’originalité d’être écrit à la fois en français et en innu. Ses exemplaires seront reliés à la main dans l’atelier de Possibles éditions, à Montréal.

Camille Campeau et Marie Kirouac Poirier interviewées par Karyne Lefebvre au studio 18 de Radio-Canada, à Montréal, le 7 août 2018.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'illustratrice Camille Campeau et l'auteure Marie Kirouac Poirier

Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi