Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Karyne Lefebvre
Audio fil du mercredi 25 juillet 2018

Le nid : un huis clos déconcertant

Publié le

L'acteur Pierre-Luc Brillant pointe la caméra dans le film <em>Le nid</em>, de David Paradis.
Capture d'écran d'une scène du film Le nid, de David Paradis, avec Pierre-Luc Brillant et Isabelle Blais.   Photo : K-Films Amérique

Présenté en première mondiale ce soir au Festival Fantasia, le premier long métrage de David Paradis recevra le prix Barry Convex du meilleur film canadien de ce festival. Le réalisateur et les deux acteurs vedettes du Nid, Pierre-Luc Brillant et Isabelle Blais, décrivent l'histoire de ce suspense psychologique. Il s'agit d'un huis clos où un homme est enfermé par sa blonde pendant cinq jours dans un lieu glauque.

David Paradis a voulu cultiver l’ambiguïté en donnant aux personnages les noms des acteurs. Dans le film, il est également difficile de voir quelle est la part de fiction et celle de réalité.

C’est un film qui parle beaucoup de la création, du processus de création. Tant qu’à créer quelque chose sur la création, ajoutons-y la confusion que la création demande.

Pierre-Luc Brillant, acteur

Bande-annonce du film Le nid, de David Paradis :

Le nid sera présenté en première mondiale ce soir au Festival Fantasia, à 19 h 30, à la salle J.A. DeSève. Il sortira en salle au Québec le 31 août.

David Paradis, Pierre-Luc Brillant et Isabelle Blais avant l'entrevue accordée à Karyne Lefebvre, au studio 18 de Radio-Canada, à Montréal, le 25 juillet 2018.
David Paradis, Pierre-Luc Brillant et Isabelle Blais Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Chargement en cours