Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Karyne Lefebvre
Audio fil du jeudi 19 juillet 2018

L'humoriste Hannah Gadsby : se libérer de son homophobie intériorisée

Publié le

Hannah Gadsby sur scène.
Hannah Gadsby est ravie de mettre fin à la tournée de son spectacle Nanette, qui sera son chant du cygne en stand-up.   Photo : La Presse canadienne / Ben King

L'humoriste australienne Hannah Gadsby n'en peut plus de rire d'elle-même. Comme elle est lesbienne, elle explique dans son spectacle Nanette, présenté en dernière mondiale à Just for Laughs la semaine prochaine, qu'elle s'est toujours servie de l'autodérision sur scène pour désamorcer les tensions homophobes et rendre son public plus à l'aise avec son apparence qui ne correspond pas toujours à l'idée qu'on se fait de la féminité. Sauf que ceci n'aurait fait que renforcer son propre mal-être par rapport à son identité. L'humoriste Tranna Wintour et l'animatrice Eugénie Lépine-Blondeau ont vu ce spectacle qui fait beaucoup jaser.

Hannah Gadsby explique dans ce monologue, aussi offert sur le service de vidéos Netflix, que même si elle s’accepte très bien à un niveau intellectuel, elle intériorise, encore à ce jour, son homosexualité comme une condition anormale. Elle annonce donc que ce sera le dernier spectacle d'humour de sa carrière. Elle préfère se tourner vers des activités qui mèneront à plus de réflexion : elle veut raconter des histoires sans sentir la pression de devoir les finir par une blague.

Elle est originaire de la Tasmanie, un État australien qui a légalisé l’homosexualité il y a seulement 21 ans et où elle a été victime d'homophobie et d'agressions sexuelles.

Responsabiliser les humoristes

« On valide beaucoup de choses avec l’humour », souligne Eugénie Lépine-Blondeau, coanimatrice de l’émission Tricotées serrées, sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première. « Il faut toujours se demander qui ça fait rire, et dans quel objectif. » C'est donc la responsabilité des humoristes de comprendre l’effet que peuvent avoir leurs blagues.

Tranna Wintour a beaucoup réfléchi à l'autodérision en spectacle, elle qui est une femme trans. Elle donne en exemple la fois où une insulte transphobe lui a été lancée alors qu’elle était sur scène. Se dénigrer, même en blague, peut parfois encourager ceux qui attaquent les personnes comme elle, a-t-elle fini par réaliser.

L’autodérision, ce n’est pas de l’humilité, c’est de l’humiliation.

Hannah Gadsby, humoriste

Tranna Wintour est en spectacle à l'OFF-Just for Laughs à Montréal les 19, 21 et 22 juillet. Hannah Gadsby présente le dernier spectacle d'humour de sa tournée, et de sa carrière, à L’Olympia de Montréal le 27 juillet au festival Just for Laughs.

Références

Article de blogue sur le spectacle d'Hannah Gadsby par Tranna Wintour (en anglais)
Page Facebook de Hannah Gadsby

Site web de Tranna Wintour
Page Facebook de Tranna Wintour

Chargement en cours