Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Karyne Lefebvre
Audio fil du mercredi 4 juillet 2018

Des balados pour mieux comprendre les Américains

Publié le

Une paire d'écouteurs, au-dessus d'une infographie d'un drapeau américain
Une paire d'écouteurs, au-dessus d'une infographie d'un drapeau américain   Photo : Getty Images / natasaadzic

Pour souligner la fête de l'Indépendance des États-Unis, le réalisateur de balados Julien Morissette propose des productions américaines et canadiennes qui se penchent sur la situation politique et socio-économique de nos voisins du sud.

« Si vous ne connaissez pas Radiolab, votre vie va changer aujourd’hui. Il y aura un avant et un après cette chronique. Rien de moins. » Cette émission new-yorkaise produit des balados de très bonne qualité, dont The Border Trilogy. Basé sur les travaux de l’anthropologue Jason De Leon, le balado s’intéresse au parcours et au trajet des migrants mexicains qui traversent la frontière américaine.

Ancrée à Baltimore, la minisérie Charm City s’intéresse à la violence dont sont victimes les Noirs. Les journalistes du New York Times ont passé quatre mois à enquêter sur la mort de Nook, un adolescent américain tué par balles en décembre 2016. « Ça nous permet de mieux saisir les tensions raciales aux États-Unis. »

Des propositions en français

Il existe peu d’options pour ceux qui cherchent des balados francophones sur les enjeux politiques, déplore Julien Morissette. On peut se replier sur les productions radio-canadiennes Mêlée politique, réalisée avec peu de moyens sous forme d’entrevues ou de tables rondes, et Aujourd’hui l’histoire, « qui s’écoute très bien en balado ».

Le réalisateur suggère les épisodes consacrés à la politique étrangère du président Richard Nixon, à la présidence accidentelle d’Harry Truman et au combat des Black Panthers.

Les États-Unis vus par les jeunes

De plus en plus de balados sont réalisés par des jeunes. Zora Illunga-Reed, par exemple, a lancé We The PPL à l’âge de 15 ans. « On s’adresse aux jeunes qui n’ont pas encore l’âge de voter. » Avec l’aide de collaboratrices, elle couvre des enjeux qui touchent les États-Unis.

La jeune Américaine n’est plus aussi assidue qu’à ses débuts, mais elle continue de créer du contenu pour son site. « C’est un regard rafraîchissant avec des points de vue sans filtre. »

Chargement en cours