•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le crabe ne disparaîtra pas du Saint-Laurent, mais sa quantité diminuera assurément

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Le crabe ne disparaîtra pas du Saint-Laurent, mais sa quantité diminuera assurément

Des crabes marchent sur le fond marin.

Le crabe a besoin d'une température qui varie entre -1 °C et 3 °C.

Photo : iStock

« De façon générale, on s'attend à des diminutions supplémentaires d'une espèce plutôt arctique comme le crabe des neiges », affirme Dominique Robert, professeur en océanographie biologique à l'Institut des sciences de la mer de l'Université du Québec à Rimouski. Bien que la pêche commerciale de ce crustacé soit encore promise à de belles années, l'habitat du crabe devrait diminuer de superficie dans le golfe du Saint-Laurent à court et à moyen terme, principalement en raison du réchauffement des eaux. « Si on a une diminution draconienne de la ressource, probablement qu'on va observer une diminution dans le nombre de quotas », prédit M. Robert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi