•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Ordres professionnels et liberté d'expression : au royaume des zones grises

Un médecin portant un stéthoscope se croise les bras.

La ligne peut être mince par rapport à ce qu'un professionnel de la santé peut formuler comme critique à l'endroit du système pour lequel il travaille.

Photo : iStock

Un certain flou entoure ce que les membres des ordres professionnels du milieu de la santé du Québec ont le droit d'affirmer publiquement sur les réseaux sociaux et dans les médias au sujet des domaines dans lesquels ils évoluent. Voilà la lecture que fait Natalie Stake-Doucet, présidente de l'Association québécoise des infirmières et infirmiers. Celle-ci explique qu'il existe à l'heure actuelle plusieurs zones grises entre la liberté d'expression des membres de nombreux ordres et associations professionnels et le respect du code de déontologie auquel ils sont respectivement tenus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi