•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Ce verre réfléchissant qui fait briller la peinture la nuit sur les routes

Une photo de la chaussée, la nuit, prise de l'intérieur d'une voiture.

Au Québec, 36 millions de dollars sont dépensés annuellement pour le traçage des routes.

Photo : getty images/istockphoto / Sophie Caron

Des milliers de morceaux de verre mesurant entre 0,3 et 0,6 millimètre sont saupoudrés dans la peinture routière au Québec afin de permettre aux automobilistes nocturnes de circuler en toute sécurité. Frédéric Boily, chimiste et chargé de projet sur les produits de marquage à la Direction des matériaux d'infrastructures du ministère des Transports du Québec (MTQ), assure qu'au moins 90 % du verre utilisé provient du recyclage. Il se penche sur la toxicité de composantes et les normes qui encadrent les concentrations de contaminants dans les peintures utilisées sur les chaussées.

Les petites microbilles de verre résistent très mal aux équipements de déneigement qu’on a actuellement avec le niveau de service qu’on a au Québec. [...] On doit quand même retracer annuellement l’ensemble de nos lignes.

Frédéric Boily, chimiste et chargé de projet sur les produits de marquage à la Direction des matériaux d’infrastructures du MTQ

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi