•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Le Québec, seule province où l’embaumement d’une victime de la COVID-19 est interdit

Des gens touchent un cercueil lors de funérailles.

Actuellement, il est possible de procéder à l’enterrement d’un corps atteint de la COVID, mais l'embaumement reste interdit.

Photo : iStock

« Présentement, au Québec, pour des raisons qu'on tente encore de comprendre, la thanatopraxie – donc l'embaumement – n'est pas permise sur le corps d'une personne [décédée après avoir été] atteinte de la COVID-19 », affirme Annie Saint-Pierre, directrice générale de la Corporation des thanatologues du Québec. Celle-ci souligne que la Belle Province fait bande à part comparativement aux autres provinces du Canada, où l'embaumement est autorisé. Elle déplore une telle situation, qui a touché jusqu'ici de nombreuses familles endeuillées.

« C’est ce qui a déplu, froissé ou peut-être affecté certaines familles, qui n’ont pas pu respecter les dernières volontés des personnes [mortes de la COVID-19] de procéder à un service de commémoration ou de recueillement », observe la directrice générale de la Corporation des thanatologues du Québec, dont les membres doivent se plier aux directives émanant des autorités de santé publique.

Vous aimez ce contenu? Consultez-en d’autres dans la section « Coronavirus » de notre site.

À l’heure actuelle, deux choix s’offrent aux familles qui ont perdu un proche en raison de la COVID-19 : la crémation ou l’inhumation dans un cimetière.

C’est quand même possible de procéder à l’enterrement d’un corps [d'une personne morte] de la COVID-19, mais ce n’est pas possible de se recueillir auprès d’un corps embaumé.

Annie Saint-Pierre, directrice générale de la Corporation des thanatologues du Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi