•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les nombreuses questions éthiques liées au passeport immunitaire

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h)

COVID-19 : les nombreuses questions éthiques liées au passeport immunitaire

Des échantillons de test sont disposés sur un comptoir de laboratoire en Californie.

Les tests d'immunité permettent de détecter la présence d'anticorps au coronavirus dans le sang, ce qui indique le cas échéant que la personne a été infectée.

Photo : Reuters / Alan Devall

« Ces licences d'immunité vont créer une forme de discrimination, et toute la question est de savoir : "Est-ce que cette discrimination peut être éthiquement justifiée ou non?" » souligne la bioéthicienne Vardit Ravitsky, en faisant référence à l'idée controversée du passeport d'immunité, qui permettrait aux gens qui ont déjà contracté la COVID-19 de circuler, de travailler ou de voyager. La spécialiste indique que les tests sérologiques pour détecter la présence d'anticorps liés à la COVID-19, qui sont vendus en ce moment dans certaines cliniques, ne garantissent en rien qu'une personne est en sécurité pour de bon par rapport à l'infection.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi