•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un œil bionique pour réapprendre à voir

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

En reprise tout l'été
Du mardi au samedi de 1 h à 2 h

Un œil bionique pour réapprendre à voir

Représentation de l'oeil bionique Argus II sur un homme

Avec l'implant Argus II, l'image est captée par une caméra miniature sur des lunettes, traitée par un petit ordinateur et transmise à une puce électronique fixée sur la rétine.

Photo : Radio-Canada

Il existe une prothèse oculaire qui permet de retrouver une partie de la vision que l'on a perdue. Au Québec, seulement trois médecins pratiquent cette chirurgie offerte exclusivement aux personnes qui souffrent de rétinite pigmentaire, mais ces spécialistes voient loin et estiment qu'avec leurs recherches, ils pourraient éventuellement aider davantage les gens avec d'autres problèmes de vision.

C’est loin d’être une vision en couleur ou en haute définition, mais l’espoir, c’est qu’avec le temps, quand on va perfectionner cette technologie-là, elle pourra s’appliquer chez des gens qui ont des conditions telles que la dégénérescence maculaire liée à l’âge, explique la Dre Cynthia Qian, professeure adjointe de clinique au Département d'ophtalmologie de l'Université de Montréal et chirurgienne au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine.

Pour le moment, cette technologie appelée Argus II bénéficie à des gens qui ont une certaine mémoire visuelle, donc qui ont perdu la vue. Grâce à cette prothèse, la vision ne revient pas complètement, mais elle permet de reconnaître des formes et des contours, en partie grâce à la mémoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi