•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SpaceX : la multiplication de satellites autour de la Terre, source de vives inquiétudes

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h et 2 h)

SpaceX : la multiplication de satellites autour de la Terre, source de vives inquiétudes

Des satellites sont en orbite autour de la Terre,

Des astronomes d'un peu partout sur la planète s'inquiètent de la pollution de l'espace par des satellites, dont ceux d'Elon Musk.

Photo : iStock

« Le ciel n'appartient pas à Elon Musk. Il appartient à toute l'humanité. C'est notre patrimoine », tranche Olivier Hernandez, directeur du Planétarium Rio Tinto Alcan. L'astrophysicien ne voit pas d'un très bon œil l'envoi, autour de la Terre, de dizaines de milliers de satellites dans le contexte du projet Starlink, piloté par le grand patron de SpaceX, Elon Musk. Olivier Hernandez croit que ces satellites, qui pourraient atteindre le nombre de 42 000, pollueront le ciel et nuiront à l'observation spatiale, entre autres choses.

« Si les 42 000 satellites sont lancés, lorsque vous allez prendre des jumelles et regarder le ciel quelque part, en moyenne, en un instant dans votre coup d’œil, vous allez voir passer 140 satellites. [...] Il y aura moins d’étoiles dans votre champ de vision que de satellites. C’est quand même incroyable! Alors, on ne peut que s'insurger en tant d'astrophysicien », déplore Olivier Hernandez.

Celui-ci ajoute que le lancement de ces satellites génère énormément de pollution. Ces mégaconstellations de satellites polluent également les clichés astronomiques. « Il y a beaucoup de répercussions auxquelles on n’a pas pensé, et c’est là où je ne suis pas content vis-à-vis Elon Musk et sa société Starlink. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi