•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bienfaits thérapeutiques insoupçonnés des poupées hyperréalistes

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h et 2 h)

Les bienfaits thérapeutiques insoupçonnés des poupées hyperréalistes

Émilie St-Hilaire tient dans ses bras une poupée hyperréaliste.

Émilie St-Hilaire tient dans ses bras une poupée hyperréaliste.

Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

Elles dérangent encore beaucoup de gens, mais les poupées hyperréalistes (reborn dolls) apportent de nombreux bienfaits aux personnes qui s'en procurent une ou qui les collectionnent. C'est du moins ce que dit Émilie St-Hilaire, candidate au doctorat et affiliée au programme Public Scholar de l'Université Concordia. Celle dont la thèse porte sur les relations entre êtres humains et objets humanoïdes explique que malgré le stigma social qui est associé aux poupées hyperréalistes, ces dernières soulagent l'anxiété et la détresse psychologique, et apportent même des bienfaits aux personnes souffrant d'alzheimer.

Émilie St-Hilaire affirme qu’il existe un réel engouement pour ce genre de poupées, notamment sur les réseaux sociaux.

« Il y a des milliers de gens qui s’intéressent à ça. Ce ne sont pas seulement des femmes, ce ne sont pas seulement des collectionneurs », souligne-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi