•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Avant de parler d'énergie de substitution, misons sur la sobriété énergétique

Des voitures circulent sur une autoroute.

Plutôt que d'acheter une voiture électrique, pourquoi ne pas opter pour aucune voiture tout court?

Photo : iStock / Marcin Kilarski

« Il faut remettre en question notre forte consommation d'énergie. On est des junkies de l'énergie », affirme Josée Provençal, chercheuse au Labo Climat Montréal, à propos des habitudes des populations occidentales, notamment celles du Québec et du Canada. Selon la doctorante spécialisée en énergie et en développement durable, il est impératif, avant même d'aborder la question du stockage des énergies de substitution, d'insister en premier lieu sur la diminution de la consommation d'énergie individuelle et collective. « La première étape, c'est la sobriété énergétique. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi