•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Avec l’espérance de vie actuelle, un seul rein est suffisant

Audio fil du mercredi 21 août 2019
Une image en trois dimensions montre deux reins.

Il est possible de vivre avec un seul rein.

Photo : iStock

« Pour l'instant, dans le contexte actuel, la plupart des gens vont mourir avec une réserve rénale; ils n'utiliseront pas tous leurs petits filtres et mourront sans avoir d'insuffisance rénale », affirme Marie-Josée Hébert, néphrologue et chercheuse au Centre hospitalier de l'Université de Montréal. Selon la spécialiste, le fait d'avoir un seul rein est suffisant de nos jours. Avoir deux reins, c'est comme une « police d'assurance », dit-elle.

Marie-Josée Hébert mentionne que 5 % de la population naît avec une agénésie rénale, caractérisée par l'absence totale de développement d'un rein. Or, ces personnes ne finiront pas nécessairement en hémodialyse à l’âge de 70 ans.

La néphrologue explique que si les êtres humains vivaient tous jusqu’à 120 ans, la réserve rénale serait peut-être nécessaire, mais avec l’espérance de vie que nous avons maintenant, un seul rein suffit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi