•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le poids santé est-il vraiment un indicateur de bonne santé?

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h et 2 h)

Le poids santé est-il vraiment un indicateur de bonne santé?

Audio fil du vendredi 24 mai 2019
Une photo montrant les pieds d'une personne sur une balance. En avant-plan, un ruban à mesurer est visible.

Une personne peut être en bonne santé sans pour autant atteindre son poids santé.

Photo : iStock

L'imaginaire collectif associe souvent le poids et la santé. Or, c'est un piège, selon Jo-Anne Gilbert, chargée de cours au Département de kinésiologie de l'Université de Montréal et fondatrice d'Imparfait et en santé. La spécialiste nous explique pourquoi il faut apprendre à dissocier les deux termes.

Pour Jo-Anne Gilbert, cela ne fait aucun doute, une personne peut être svelte et en mauvaise santé, tout comme une autre peut être ronde et en bonne santé. En fait, elle voit la question du poids santé comme un raccourci mental assez grossier.

Le concept de poids santé n’est pas aussi noir ou blanc que ce qu’on voudrait nous faire croire. Il y a de très grosses nuances à apporter.

Jo-Anne Gilbert, chargée de cours au Département de kinésiologie de l’Université de Montréal et fondatrice d'Imparfait et en santé

La spécialiste n’encourage pas pour autant les gens à prendre du poids, elle remet plutôt en question l’idée que l’on se fait d’une personne en bonne santé.

« La définition de la santé, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), c’est un état de bien-être physique, mental et social, et c’est clairement indiqué que ce n’est pas l’absence de maladie », explique la kinésiologue.

Selon l'experte, il faut mettre l’accent sur les gestes qu’une personne pose pour être en santé plutôt que sur son poids. Méditer, s’alimenter sainement, faire de l’exercice, dormir suffisamment et socialiser sont toutes des actions permettant d’atteindre une bonne santé. Une personne peut très bien atteindre l’état de bien-être décrit pas l’OMS sans retrouver son poids santé, d’après Jo-Anne Gilbert.

« Quand on fait des recommandations de perte de poids, on dit généralement qu’on doit perdre de 5 à 10 % de la masse corporelle initiale pour avoir des bienfaits pour la santé, explique Mme Gilbert. Toutefois, de 5 à 10 % de la masse corporelle initiale chez des gens qui ont un indice de masse corporelle plus élevé, ça ne les fera pas du tout revenir dans la fameuse boîte poids santé, mais ils obtiendront des bénéfices vraiment importants pour leur santé. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi