Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Mathieu Dugal
Audio fil du vendredi 5 avril 2019

Pourquoi les enfants sont-ils plus indisciplinés en présence de leurs parents?

Publié le

Un père est en train de consoler son fils.
L'indiscipline d'un enfant en présence d'un parent peut signifier que la relation entre les deux est solide.   Photo : Getty Images

Vous est-il déjà arrivé de garder des enfants et de vous trouver chanceux d'avoir affaire à de petits anges, pour ensuite vous rendre compte qu'ils cachaient de petits monstres dès que leurs parents se montrent? Bien qu'il ne s'agisse pas d'un phénomène documenté scientifiquement, la psychologue et auteure Nadia Gagnier constate que de très nombreux parents en sont témoins, sans toutefois pouvoir l'expliquer.

D’entrée de jeu, la Dre Gagnier souligne qu’il n’y a souvent pas lieu de s’inquiéter. À moins que l’enfant souffre d’un problème comme le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, son indiscipline en présence des parents est normale et même saine.

« Quand l’enfant a développé un attachement solide avec ses parents, ça lui permet d’explorer son environnement avec un sentiment de sécurité, explique Nadia Gagnier. Toutefois, il fait attention quand il va ailleurs parce qu’avec un enseignant ou un autre adulte qui s’occuperait de lui, il n’a pas cet attachement. Il peut se dire qu’il est possible qu’il se fasse abandonner par cet autre adulte, tandis qu’à la maison, il sait que son père ou sa mère l’aime de façon inconditionnelle. »

C’est un signe de grande confiance et ça montre qu’ils n’ont aucune crainte d’être abandonnés, qu’ils n’ont pas peur que l’amour qu’on a pour eux cesse.

Dre Nadia Gagnier, psychologue et auteure

Paradoxalement, c’est cette sécurité ressentie à la maison qui fait en sorte que l’enfant peut vouloir tester les limites de ses parents. « Les limites à la maison sont souvent plus élastiques, plus souples, souligne la Dre Gagnier. C’est correct que ce soit comme ça, parce que ça laisse un répit aux enfants par rapport aux règles plus strictes à l’école. Toutefois, les enfants le savent et, donc, ils s’en permettent plus. »

Chargement en cours