Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Mathieu Dugal
Audio fil du vendredi 7 décembre 2018

Qu’est-ce que les tests d’ADN nous révèlent vraiment?

Publié le

La vigilance est de mise quant aux tests d'ADN vendus sur Internet.
Il faut faire attention aux tests d'ADN vendus en ligne.   Photo : iStock

Les tests d'ADN font actuellement fureur grâce à des jeunes pousses qui les ont démocratisés en offrant aux consommateurs de les faire eux-mêmes à la maison. Toutefois, peut-on vraiment découvrir ses origines et ses prédispositions génétiques avec ce genre de tests? Tout dépend d'où viennent vos ancêtres, selon Gabrielle Anctil, chroniqueuse et recherchiste à l'émission.

En 2016, 80 % des personnes qui participaient aux études génétiques étaient de descendance européenne. Cela signifie que les scientifiques possèdent beaucoup plus de données sur les gènes européens que sur ceux d’autres parties du monde. En d’autres mots, si votre lignée n’est pas d’origine européenne, vous pourriez recevoir des résultats peu probants.

Cet angle mort dans les données génétiques fait en sorte qu’on en sait finalement très peu sur la diversité des gènes humains. Une étude de 2016 portant sur les gènes africains a par exemple identifié 300 millions de lettres d’ADN qui n’existaient pas dans les modèles de référence.

Les personnes de descendance africaine, asiatique ou autochtone sont donc susceptibles d’obtenir des résultats très sommaires en faisant l’essai d’un test d’ADN maison, parce que les variations d’ADN propres à ces populations sont peu ou pas répertoriées.

En revanche, les personnes dont les ancêtres sont d’origine européenne pourraient découvrir beaucoup plus de choses, voire apprendre qu’ils ont des demi-frères ou des demi-sœurs ou encore que leur père n’est pas leur parent biologique.

Pour ces personnes, il est aussi possible d’avoir un portrait de sa santé génétique. Elles pourraient donc découvrir si elles possèdent un gène qui les prédispose à certaines maladies. Les résultats sont toutefois à prendre avec un grain de sel, car ils ne garantissent pas que ces maladies se manifesteront bel et bien un jour.

Une dernière chose à garder en tête avant de commander un test d’ADN par la poste : les données qui sont traitées par l’entreprise lors de l’analyse de votre test demeurent ensuite sa propriété.

Si vous vous inquiétez déjà de la quantité gigantesque de données que les réseaux sociaux peuvent détenir sur vous, vous devriez bien réfléchir avant de confier votre séquence génétique à des jeunes pousses qui pourront transformer vos données personnelles en profits.

Chargement en cours