•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les multiples facettes de la littératie numérique chez les aînés

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Les multiples facettes de la littératie numérique chez les aînés

Deux aînés assis devant des ordinateurs écoutent les explications du formateur.

Des aînés suivent un cours d'initiation à l'informatique et à la navigation sur Internet.

Photo : Radio-Canada

Il est facile de croire que les personnes aînées ne sont pas aussi à l'aise avec la technologie que les générations plus jeunes, mais la réalité est bien plus nuancée et complexe, selon la journaliste Eugénie Emond, qui se spécialise en gérontologie et qui s'est penchée sur la littératie numérique des personnes âgées.

Dire que les aînés ne sont pas à l’aise avec la technologie, c'est ignorer bon nombre de facteurs… à commencer par les aînés eux-mêmes.

Quelqu’un qui, à 65 ans, a passé les 20 dernières années de sa vie à utiliser un ordi pour le travail n’a pas du tout le même niveau de littératie numérique que quelqu’un de 95 ans qui n’a pas accès à Internet.

Eugénie Emond, journaliste spécialisée en gérontologie

Qui plus est, une forte majorité d’aînés sont connectés à Internet chez eux, même si cette proportion diminue selon les groupes d’âge. Toutefois, ce facteur ne peut expliquer à lui seul la littératie numérique chez les personnes plus âgées. Eugénie Emond note qu'il faut également tenir compte d’éléments sociaux et économiques pour comprendre la fracture numérique entre ceux qui ont accès aux technologies et ceux qui n’y ont pas accès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi