•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas simple de calculer l'empreinte environnementale des missions spatiales

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Pas simple de calculer l'empreinte environnementale des missions spatiales

Une navette spatiale est propulsée vers le ciel pendant la nuit.

La phase de lancement d'une navette a certes un impact environnemental, mais cette étape d'une mission spatiale n'est pas la plus dommageable.

Photo : iStock / 3DSculptor

« On commence à l'évaluer et on commence aussi à poser le cadre pour bien l'évaluer. Donc, c'est en développement aujourd'hui, mais ce n'est pas évident », affirme Laure Patouillard, du Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services, en parlant de l'empreinte carbone des missions spatiales. Lancement, combustion de carburant, production de matériaux et assemblage d'une fusée, débris spatiaux : la liste est longue en matière d'éléments qui contribuent à leur empreinte environnementale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi