•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le train, pas forcément plus écologique que l’avion pour les longs trajets

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Le train, pas forcément plus écologique que l’avion pour les longs trajets

Un dessin montre un train en marche au sol et un avion en plein vol dans le ciel.

Pour les trajets Toronto-Vancouver et Montréal-Halifax, le train émettrait de 1,5 à 7 fois plus de GES par personne à bord que l'avion (pour un billet en classe économique).

Photo : iStock / Nataniil

Si une récente étude a démontré qu'un trajet en train dans le corridor Québec-Windsor génère trois fois moins de gaz à effet de serre (GES) que le même trajet effectué en avion en classe économique, cette même étude a aussi conclu que le train est en revanche plus polluant que l'avion pour les distances Toronto-Vancouver et Montréal-Halifax. Laure Patouillard, postdoctorante au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG), note que cela s'explique, entre autres, par le fait que les trains, en moyenne au Canada, sont remplis à seulement 57 % de leur capacité, ce qui alourdit leur empreinte environnementale par personne.

En ce qui concerne les longs trajets, Laure Patouillard souligne que pour un même point d’origine et de destination, les distances parcourues en train sont plus grandes que celles parcourues en avion, car ce dernier peut facilement se déplacer en ligne droite, ce qui n’est pas le cas du train. Par exemple, pour un trajet Toronto-Vancouver, le train parcourt plus de kilomètres que l’avion dans une proportion de 33 %.

Vous aimez ce genre de contenu? Consultez-en d'autres dans la section « Environnement » de notre site.

La spécialiste du CIRAIG indique aussi que les locomotives longues distances au Canada datent pour la plupart de la fin des années 1980. Ce sont donc des technologies peu efficaces énergétiquement qui émettent beaucoup de polluants.

À ce sujet, même la ligne Québec-Windsor, la plus performante au Canada en matière de production de GES, en émet quatre fois plus par personne à bord que la moyenne des trains dans le monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi